A la Découverte de la Pendjari

Cette semaine ne voulant pas vivre la même routine (sport, Bar, jeu de carte) je me suis décidé à visiter le parc national de la Pendjari. Le parc national de la Pendjari compte 275000 ha, 300 kilomètres de pistes, dont, nouveauté, un parcours pédestre qui intéresse certains tour-opérateurs spécialisés dans le raid. Le parc est logé entre la Ri Ine 3, la chaîne de l’Atacora et les méandres de la rivière Pendjari. Il est fermé pendant la saison des pluies.

Pour ceux qui souhaitent visiter le parc, voici un aperçu…

Histoire Du Parc De La Pendjari

Au début des années 1980 les responsables béninois des parcs nationaux durent faire face à deux problèmes, essentiellement : le déficit pluviométrique important dans la zone pré-sahélienne, la pression démographique (extension des cultures, écobuage…) entraînant dégradation du milieu et menace sur les espèces animales.

La communauté économique européenne décida d’apporter son concours à un projet sur les parcs du Nord Bénin en 1995. Sur la zone de la Pendjari, les moyens mis en place mis en œuvre furent multiples.

Réglementaires : interdiction jusqu’en 1991 de la chasse dans la zone cynégétique et contrôle sévère des feux de brousse.

Répressifs : interpellation et condamnation de plus de 800 braconniers, pratiquant la chasse alimentaire pour la plupart d’entre eux…

D’un autre côté, 20000 ha de la périphérie furent ouverts à l’activité agricole. Cette mesure était indispensable pour associer les paysans au projet. Il fallait aussi réhabiliter les points d’eau, les pistes de vision, en attendant de pallier le besoin criant d’un hébergement attractif au milieu du parc…

La Faune Du Parc De La Pendjari

La population du parc national de la Pendjari est estimée à moins de 40.000 mammifères. Les espèces se répartissant ainsi : cobes Defassa ou waterbucks (5000, en savane semi-inondée) ; hippotrague ou antilopes cheval (5000), Buffles (5000), phacochères (2500), céphalophe (un millier environ, dont vraisemblablement le céphalophe à flancs roux des forêts claires et le céphalophe de Grimm des savanes arborées), ourébis (peut être un millier en savane herbeuse), Redunca Nagor (peut-être 500), éléphant (400), hippopotame (250), damalisques (peut être 250).

voici quelques photos…….

animaux-pendjari

lion couché pendjari

hypopotame pendjari

Comprenez que les mammifères recensés ici sont les espèces les plus courantes. Celle que vous ne pouvez manquer de voir ; à l’exception des éléphants, que vous devrez souvent aller chercher dans l’Arli (le parc voisin, au Burkina Faso). En général, les mammifères de la Pendjari sont difficiles à observer du fait des arbustes.

Les Oiseaux Du Parc de la pendjari

Sur les lieux, on peu entre autre trouver :

Oiseaux lacustres, ou des bords de rivières et de mare : hérons, aigrette, ombrette, jabiru du Sénégal, milan noir, cigogne, ibis, canards, martinet, martin-pêcheur, guêpier…

OISEAU

Oiseaux des galeries forestières : faucon à col roux, vautour palmiste (très rare), buse, pigeon, touraco, gobe-mouches, souïmanga (passereau), fauvette….

Oiseaux des savanes boisées ou arbustives : héron garde bœufs, autour, busard, buse, aigles, milan noir, petit calao, grand calao, pintades, tourterelle, guêpier, rollier, martin-chasseur, francolin, outarde, alouette, engoulement, fauvette, souïmanga, tisserins…

Oiseaux des steppes : héron garde bœufs, cigognes (dont marabout), autour, busard, milan noir serpentaires (rare), francolin, pintades, alouette, tourterelle, guêpier, martinet, hirondelles (dont certains migrateurs), engoulevent, tisserins…

La Flore Du Parc de la Pendjari

Entre autre on peut voir :

–   Le tamarinier qui n’est jamais éloigné des lieux d’habitation dans le septentrion. Dans la pendjari, il se trouve généralement sur l’emplacement d’un ancien village. C’est un arbre bas branchu, aux branches très ascendantes, à l’écorce crevassée, et aux feuilles simplement pennées.

–   Daniellia oliveri a la silhouette caractéristique d’un cône renversé au-dessus d’un fût blanc grisâtre. Les feuilles sont simplement pennées ; nombre pair de folioles. D’oliveri signale fréquemment la présence de termitières. Les sujets isolés développent mieux, et plus harmonieusement, leur frondaison. La limite méridionale de son aire semble être, au Bénin, la dépression de la Lama, où il apparaît dans la savane à hauteur de Pobè.

Ici prend fin cet article, j’espère qu’il vous a plu, Voyage Au Bénin vous remercie de votre visite et bonne découverte du parc nationale de la Pendjari

Avez-vous aimé cet article?
Téléchargez les villes les plus séduisantes du Bénin

2 comments on “A la Découverte de la Pendjari”

  1. Titoune dit :

    Je suis ravie que tu écrive un article sur ce beau parc, c’est un endroit à visiter absolument quand on est au bénin.
    J’ai eu l’occasion de m’y rendre et de croiser une lionne qui marchait a juste 2 mètres de notre véhicule, j’ai vu aussi des hippopotames d’assez près et des crocodiles d’un peu plus loin ; et beaucoup d’autres bêtes…
    Par contre on a pas pu voir de près les éléphants, tu as raison c’est un peu plus compliqué.
    Avec un groupe d’amis on avait dormi dans un hôtel a l’intérieur du parc et la qualité du service était vraiment top.
    C’était juste un week-end magnifique et la lecture de ton article m’a rappelé ces bons souvenirs.
    Merci à toi

    1. Voyage Au Benin dit :

      Hello Titoune
      Je vois bien que tu as visité le parc. Au plaisir de tee voir partager un article sur le Bénin sur ce blog.

      Aussi, merci pour l’info sur les hôtels. Je n’ai pas mentionner cela dans l’article mais ce complément le rend très utile.

      A la prochaine sur ce blog.

      Nathanael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
places-publiques-parakou, Bio Guerra
Les places publiques à Parakou

La ville de Parakou a adopté une nouvelle stratégie. Les places publiques pour accueillir les visiteurs qui souhaitent se reposer...

Fermer